Amazon change de stratégie face à Walmart et aux concurrents chinois Temu et Shein

Amazon, un gĂ©ant de l’e-commerce, est souvent Ă  l’avant-garde des innovations, imposant un rythme effrĂ©nĂ© aux concurrents pour suivre le pas. Toutefois, une conjoncture inattendue pousse aujourd’hui le mastodonte Ă  revoir sa stratĂ©gie. Face Ă  une pression croissante de Walmart et des acteurs chinois Ă  bas coĂ»ts Temu et Shein, Amazon se retrouve contraint de rĂ©organiser sa logistique. Laissez-nous vous guider Ă  travers les rouages de cette transformation stratĂ©gique, qui promet de bouleverser l’univers de la vente en ligne.

Un défi logistique monumental

Depuis deux ans, Amazon a pris l’initiative de louer ses capacitĂ©s d’entrepĂ´t inutilisĂ©es alors que la croissance de l’e-commerce ralentissait, utilisant son rĂ©seau pour accĂ©lĂ©rer les livraisons. Mais le vent a tournĂ©. Cette annĂ©e, Amazon a absorbĂ© plus de 16 millions de pieds carrĂ©s de nouveaux espaces d’entrepĂ´t en AmĂ©rique du Nord, portant sa superficie totale Ă  un ahurissant 413 millions de pieds carrĂ©s. Et ce n’est pas tout : le gĂ©ant prĂ©voit de doubler ses centres de traitement des commandes pour une livraison le jour mĂŞme.

Pour accompagner cette expansion, Amazon met en place de plus grandes installations de distribution, allant de 600 000 Ă  1 million de pieds carrĂ©s. Cela marque un basculement vers une structure dĂ©centralisĂ©e en neuf rĂ©gions, chacune bĂ©nĂ©ficiant d’une grande autonomie. Cette nouvelle approche vise Ă  rapprocher les marchandises des marchĂ©s, ce qui devrait accĂ©lĂ©rer les dĂ©lais de livraison et rĂ©duire les coĂ»ts de transport, notamment le dernier kilomètre, souvent le segment le plus coĂ»teux.

Une réponse aux pressions compétitives

Cette refonte logistique est une rĂ©ponse directe Ă  la pression accrue des concurrents. Walmart, par exemple, a surpassĂ© Amazon en termes de livraisons le jour mĂŞme et le lendemain, en expĂ©diant 4,4 milliards d’articles au cours des 12 mois se terminant en avril. La clĂ© de cette performance rĂ©side dans les plus de 4 600 magasins de Walmart rĂ©partis Ă  travers les États-Unis, qui permettent de rĂ©aliser près de la totalitĂ© de ses livraisons le jour mĂŞme. En consĂ©quence, Walmart parvient Ă  livrer 20% de ces commandes en moins de trois heures. Une prouesse logistique impressionnante.

  TikTok dĂ©fie Amazon avec des ambitions e-commerce de 17,5 milliards USD pour 2024

Les chiffres parlent d’eux-mĂŞmes : Walmart a amĂ©liorĂ© son coĂ»t net de livraison par commande de près de 40% aux États-Unis, selon David Rainey, EVP et CFO de l’entreprise. Ă€ l’Ă©chelle mondiale, Walmart ne montre aucun signe de ralentissement, avec des commandes le jour mĂŞme en Inde en hausse de plus de 150% et des livraisons en une heure en Chine atteignant 55 millions de commandes au premier trimestre.

La guerre des prix : Amazon en difficulté

Amazon est également engagé dans une véritable guerre des prix avec Walmart et Target. Ces deux géants américains tirent parti de leurs implantations physiques pour leurs livraisons. John Haber, directeur de la stratégie chez Transportation Insight, souligne que Walmart a réduit les prix sur 3 000 références, tandis que Target en a baissé sur 5 000. Pour une fois, Amazon se retrouve sur la défensive.

En plus de Walmart et Target, Amazon doit composer avec des acteurs chinois comme Temu et Shein, qui inondent le marché américain de vêtements à bas prix. Ces entreprises répondent à une clientèle à la recherche du prix le plus bas plutôt que de la rapidité, forçant Amazon à revoir sa structure de coûts.

Les défis de la régionalisation

Passer Ă  une structure rĂ©gionale comporte des coĂ»ts supplĂ©mentaires. Les frais de stockage et de transport augmentent, tout comme les coĂ»ts d’inventaire. Les fournisseurs qui envoyaient auparavant des chargements complets Ă  Amazon pourraient dĂ©sormais n’avoir besoin que de livraisons fractionnĂ©es pour approvisionner ses centres rĂ©gionaux. « Le coĂ»t du transport entrant augmente si vous multipliez les lieux de stockage. La diffĂ©rence est significative entre avoir trois ou quatre grands centres de distribution contre neuf ou dix », note Haber.

  Droshipping : sa mauvaise rĂ©putation est-elle mĂ©ritĂ©e ?

La mise en place d’un niveau de gestion rĂ©gional pour gĂ©rer ces responsabilitĂ©s accrues engendre aussi des charges supplĂ©mentaires. Mais cela devrait se traduire par un meilleur service pour les clients, selon Haber. Cette stratĂ©gie de rĂ©gionalisation augmente Ă©galement la complexitĂ©. Plus de connexions et de communications sont nĂ©cessaires. « Si vous n’avez pas de stock dans votre rĂ©gion, d’oĂą l’obtenez-vous ? Qui est responsable ? » interroge Haber.

Répercussions sur le réseau aérien

La pression sur les coĂ»ts et le passage Ă  un focus rĂ©gional auront probablement un impact sur l’utilisation du fret aĂ©rien par Amazon. « Un rĂ©seau aĂ©rien est beaucoup plus coĂ»teux Ă  gĂ©rer », explique Haber. « Nous verrons une rĂ©duction du rĂ©seau aĂ©rien. Vous essayez d’Ă©viter de faire voler ce qui va directement au consommateur. » Une rĂ©organisation logistique majeure, donc, pour Amazon, qui pourrait bien dĂ©finir les contours de l’avenir de la vente en ligne.

Amazon, habituĂ© Ă  dicter les tendances, se retrouve cette fois dans une position rĂ©active face Ă  la concurrence fĂ©roce de Walmart et des acteurs chinois comme Temu et Shein. La rĂ©organisation logistique ambitieuse du gĂ©ant de l’e-commerce sera dĂ©cisive pour maintenir sa position de leader. Cependant, cette transition ne se fera pas sans dĂ©fis. Les enjeux sont Ă©levĂ©s, et le marchĂ© de l’e-commerce est plus concurrentiel que jamais. Reste Ă  voir si cette nouvelle stratĂ©gie permettra Ă  Amazon de reconquĂ©rir le terrain perdu et de continuer Ă  dominer le secteur. L’avenir de l’e-commerce est en pleine mutation, et Amazon entend bien jouer un rĂ´le de premier plan dans cette transformation.

  Comment optimiser le rĂ©fĂ©rencement de votre boutique en ligne pour attirer plus de clients

Avec cette nouvelle dĂ©marche, le gĂ©ant de l’e-commerce montre qu’il est prĂŞt Ă  s’adapter Ă  un environnement en constante Ă©volution, oĂą la rapiditĂ© et le coĂ»t sont plus cruciaux que jamais. Une chose est sĂ»re : la bataille pour la domination de l’e-commerce ne fait que commencer.

Retour en haut