OpenAI suspend la voix ChatGPT ressemblant à Scarlett Johansson

L’intelligence artificielle et les technologies conversationnelles ont connu une évolution spectaculaire ces dernières années. La récente initiative d’OpenAI, visant à intégrer des voix humaines réalistes dans son chatbot ChatGPT, a néanmoins suscité des controverses. Une voix en particulier, surnommée Sky, a attiré l’attention pour sa ressemblance troublante avec celle de Scarlett Johansson dans le film « Her ». En conséquence, OpenAI a décidé de suspendre cette fonctionnalité pour le moment. Décryptage de cette situation et ses implications.

La genèse de la voix Sky et son impact

L’ajout de la voix Sky à ChatGPT a marqué une avancée significative dans l’interaction conversationnelle entre les utilisateurs et l’IA. Cette voix a été introduite lors du lancement de la version GPT-4o d’OpenAI, qui avait pour ambition de rendre les conversations avec l’IA plus naturelles et immersives. Cependant, il n’a pas fallu longtemps pour que les utilisateurs remarquent une similarité frappante avec la voix de Scarlett Johansson dans le film « Her ».

Sam Altman, patron d’OpenAI et fervent admirateur de « Her », a lui-même alimenté cette connexion en tweetant simplement « her » après le lancement de Sky. Ce clin d’œil n’a fait qu’intensifier l’engouement autour de cette nouvelle fonctionnalité. Mais cette ressemblance n’était pas sans conséquences.

Pourquoi la suspension de Sky était inévitable

La réaction rapide d’OpenAI pour suspendre la voix Sky découle de plusieurs facteurs. D’abord, il y a la question éthique liée à l’imitation d’une voix de célébrité. Bien que la voix utilisée ne soit pas une imitation directe de Scarlett Johansson, mais celle d’une autre actrice professionnelle, les utilisateurs ont perçu une confusion suffisamment forte pour susciter des préoccupations.

Dans une déclaration, OpenAI a affirmé : « Nous croyons que les voix de l’IA ne devraient pas délibérément imiter la voix distinctive d’une célébrité. La voix de Sky n’est pas une imitation de Scarlett Johansson mais appartient à une autre actrice utilisant sa propre voix naturelle. Pour protéger leur vie privée, nous ne pouvons pas partager les noms de nos talents vocaux. »

Cette décision reflète l’engagement d’OpenAI à soutenir la communauté créative et à travailler étroitement avec l’industrie du doublage pour garantir une éthique irréprochable et une rémunération équitable des artistes. Chaque acteur vocal reçoit ainsi une compensation supérieure aux tarifs du marché.

  Q* : Les rumeurs sur la nouvelle IA d'OpenAI vont bon train !

Les réactions et implications pour l’industrie

La suspension de Sky a suscité de nombreuses réactions, tant dans le grand public que dans l’industrie de la technologie. La mention de Sky dans un sketch du « Saturday Night Live » par Colin Jost et Michael Che montre à quel point cette affaire a capté l’attention. La blague sur la voix de Scarlett Johansson dans « Her » a souligné l’importance culturelle et émotionnelle que les voix peuvent avoir dans notre société.

Microsoft, partenaire stratégique d’OpenAI, a également été impliqué indirectement dans cette controverse. Avec le lancement de Copilot, leur propre assistant vocal, la question de l’éthique et de la propriété des voix humaines dans les technologies conversationnelles prend une nouvelle dimension. Les entreprises doivent désormais naviguer dans un paysage complexe où respect des droits des artistes et innovation technologique doivent coexister.

La voie à suivre pour OpenAI et l’IA conversationnelle

La suspension de Sky est une décision prudente qui reflète les défis auxquels sont confrontées les entreprises innovantes comme OpenAI. Cette décision permet de recentrer l’attention sur les aspects éthiques et les implications légales de l’utilisation des voix humaines dans les technologies IA. Pour Sam Altman et son équipe, il est crucial de trouver un équilibre entre innovation et respect des droits individuels.

Dans les prochaines semaines, OpenAI continuera à explorer de nouvelles voies pour améliorer ses produits tout en respectant les normes éthiques les plus élevées. La version alpha de ChatGPT avec des capacités vocales sera revue et ajustée avant d’être éventuellement réintroduite sur le marché. Cette pause permettra également à l’entreprise de recueillir des retours d’expérience des utilisateurs et de l’industrie pour ajuster sa stratégie.

En conclusion, la suspension de la voix Sky par OpenAI est une étape nécessaire pour garantir que l’innovation technologique ne se fasse pas au détriment des droits des individus. La voie à suivre impliquera une collaboration étroite avec les professionnels du secteur vocal et une attention constante aux implications éthiques de chaque nouvelle avancée.

Maintenir l’équilibre entre innovation et éthique

L’affaire de la voix Sky met en lumière les défis complexes auxquels sont confrontées les entreprises technologiques à l’ère de l’intelligence artificielle. Pour vous, utilisateurs et observateurs, il est essentiel de rester informés des avancées tout en étant conscients des implications éthiques. L’innovation ne doit jamais se faire au détriment du respect des droits individuels et de l’intégrité artistique.

  Windows 11 Hudson Valley: la Révolution IA de Microsoft pour fin 2024

OpenAI, par cette décision, démontre sa capacité à réagir de manière responsable face aux préoccupations de la communauté. Alors que nous avançons vers un futur de plus en plus dominé par l’intelligence artificielle, l’équilibre entre progrès technologique et éthique sera le pilier fondamental de cette évolution.

Conclusion : Vers un futur responsable de l’IA

En suspendant la voix ChatGPT ressemblant à celle de Scarlett Johansson, OpenAI montre son engagement envers une innovation responsable et éthique. Cette décision souligne l’importance de protéger les droits des individus tout en continuant à explorer les possibilités offertes par l’intelligence artificielle. Le chemin à parcourir est encore long, mais avec des leaders comme OpenAI, nous avançons vers un futur où technologie et éthique cohabitent harmonieusement.

FAQ

Pourquoi OpenAI a-t-il suspendu la voix de ChatGPT ressemblant à Scarlett Johansson ?

OpenAI a suspendu la voix de ChatGPT appelée Sky, après que de nombreuses personnes aient noté sa ressemblance marquée avec la voix de Scarlett Johansson dans le film « Her ». La décision de suspension vise à éviter que les voix d’IA imitent délibérément des voix distinctives de célébrités, ce qui pourrait poser des problèmes de droits à l’image et d’éthique.

La voix suspendue de ChatGPT était-elle vraiment celle de Scarlett Johansson ?

Non, la voix suspendue n’était pas celle de Scarlett Johansson. OpenAI a précisé que la voix de Sky était celle d’une autre actrice professionnelle utilisant sa propre voix naturelle. Cependant, la ressemblance avec la voix de Johansson dans « Her » était assez frappante pour soulever des préoccupations.

Comment OpenAI sélectionne-t-il les voix pour ChatGPT ?

OpenAI a collaboré avec des directeurs de casting et des producteurs primés pour établir des critères de sélection des voix. Ils ont reçu plus de 400 candidatures de comédiens de voix et d’acteurs de cinéma. Les acteurs sélectionnés pour les voix de ChatGPT, notamment Breeze, Cove, Ember, Juniper et Sky, ont participé à des sessions d’enregistrement à San Francisco.

  Les fintechs réinventent la gestion des notes de frais grâce à l'IA

OpenAI a-t-il consulté Scarlett Johansson ou ses représentants à ce sujet ?

Il n’est pas clair si OpenAI a contacté Scarlett Johansson ou ses représentants concernant la voix de Sky. Dans sa déclaration, OpenAI a réitéré son soutien à la communauté créative et a assuré que les acteurs de voix sont rémunérés au-dessus des tarifs du marché pour leur contribution.

Quelles sont les prochaines étapes pour OpenAI concernant la voix de Sky ?

OpenAI travaille actuellement à résoudre les questions soulevées par la ressemblance de la voix de Sky avec celle de Scarlett Johansson. En attendant, l’utilisation de la voix de Sky a été suspendue. OpenAI continuera d’explorer des moyens de s’assurer que ses voix d’IA respectent les normes éthiques et les droits des individus.

Retour en haut