Google a menti pendant la prĂ©sentation de son IA Gemini et vient de l’admettre : du coup elle donne quoi cette IA ?

L’annonce du lancement de l’IA Gemini de Google avait fortement intĂ©ressĂ© le monde des technologies. Mais rĂ©cemment, des doutes ont Ă©tĂ© Ă©mis sur les performances rĂ©elles de cette intelligence artificielle. Google a fini par admettre Ă  demi-mots que la vidĂ©o de prĂ©sentation du modèle Ă©tait, en partie, fabricquĂ©e. Cette situation nous amène Ă  nous poser une question cruciale : Que vaut rĂ©ellement cette IA ?

La prĂ©tendue performance de l’IA Gemini

Google a prĂ©sentĂ© Gemini comme le modèle d’IA le plus performant Ă  ce jour. La vidĂ©o de prĂ©sentation de cette dernière laissait entrevoir des performances stupĂ©fiantes, avec une interaction en temps rĂ©el avec l’utilisateur, une conversation fluide et stimulante et une impressionnante capacitĂ© Ă  reconnaitre et analyser une sĂ©rie d’objets. De plus, trois variantes de Gemini ont Ă©tĂ© annoncĂ©es : Gemini Nano pour le Google Pixel 8, Gemini Pro intĂ©grĂ© Ă  Bard et Gemini Ultra, une version plus puissante destinĂ©e Ă  des tâches complexes.

Cependant, il s’est avĂ©rĂ© que la vidĂ©o de dĂ©monstration Ă©tait au moins partiellement truquĂ©e, selon un rapport de Bloomerberg. Ainsi, la vĂ©ritable performance de cette IA reste floue, malgrĂ© l’affirmation de Google qu’elle surpasserait GPT-4.

Une publicité mensongère de Google ?

Selon un porte-parole de Google, la conversation a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e en montrant des sĂ©quences d’images fixes Ă  l’IA et en entrant des invites textuelles que la voix « off » qu’on entend dans la vidĂ©o lisait. Cela est très diffĂ©rent de ce que Google a suggĂ©rĂ©, notamment la possibilitĂ© d’avoir une conversation rĂ©elle avec Gemini et son interaction en temps rĂ©el avec son environnement.

  Les Ă©lections amĂ©ricaines de 2024 se prĂ©parent aux fake-news par IA

De plus, la description de la vidéo indique que « pour les besoins de cette démo, la latence a été réduite et les sorties de Gemini ont été raccourcies par souci de concision ». En réalité, le temps de réponse du modèle est plus long que dans la vidéo, ce qui implique que nous ne connaissons pas les performances réelles de la gestion multimodes de Gemini.

Des performances comparables Ă  celles de GPT-4

MalgrĂ© ces constats, certaines fonctionnalitĂ©s de Gemini peuvent ĂŞtre reproduites avec ChatGPT Plus. Le test de logique effectuĂ© sur la version Pro de Gemini a montrĂ© des performances comparables Ă  celles de GPT-4, bien qu’il semble ĂŞtre plus mĂ©thodique dans ses rĂ©ponses. Toutefois, il n’a pas Ă©tĂ© prĂ©cisĂ© dans la vidĂ©o si la version prĂ©sentĂ©e Ă©tait la Pro ou l’Ultra.

Les raisons de cette précipitation

On peut supposer que Google s’est prĂ©cipitĂ© pour lancer son modèle d’IA, qui n’Ă©tait pas encore tout Ă  fait prĂŞt, probablement pour profiter de la vague d’incertitudes au sein d’OpenAI suite Ă  l’Ă©viction temporaire de Sam Altman. Cependant, il est clair qu’OpenAI semble toujours avoir une longueur d’avance sur Google.

Cette situation est prĂ©judiciable pour Google, qui a perdu une partie de la confiance de ses utilisateurs. La technologie, et en particulier l’intelligence artificielle, est un domaine oĂą la confiance est primordiale. Google doit maintenant regagner cette confiance en fournissant des informations prĂ©cises et transparentes sur ses produits. En ce qui concerne Gemini, il reste encore beaucoup Ă  dĂ©couvrir. Tant que Google ne donnera pas plus de dĂ©tails sur ses performances rĂ©elles, il est prĂ©fĂ©rable de rester prudent et sceptique. En dĂ©finitive, elle donne quoi cette IA ? On ne peut pas le dire avec certitude Ă  ce stade.

Retour en haut