La technologie IA révolutionne la rédaction publicitaire

Depuis l’introduction de ChatGPT en 2022, les spĂ©cialistes en marketing et les acteurs de l’industrie explorent l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) pour gĂ©nĂ©rer du contenu textuel. Alors que l’usage de l’IA gĂ©nĂ©rative dans la rĂ©daction publicitaire gagne en popularitĂ© dans le paysage numĂ©rique, la conscience des consommateurs quant aux signes rĂ©vĂ©lateurs d’un contenu gĂ©nĂ©rĂ© par une machine a Ă©galement augmentĂ©. Une enquĂȘte rĂ©cente de Bynder rĂ©vĂšle que 50 % des consommateurs sont capables de repĂ©rer les copies gĂ©nĂ©rĂ©es par l’IA.

La montĂ©e en puissance de l’IA dans la rĂ©daction publicitaire

L’enquĂȘte Bynder a Ă©galement rĂ©vĂ©lĂ© que lorsqu’on prĂ©sente deux articles, l’un rĂ©digĂ© par ChatGPT et l’autre par un rĂ©dacteur professionnel sur la base du mĂȘme brief, 50 % des 2 000 consommateurs interrogĂ©s peuvent identifier le contenu gĂ©nĂ©rĂ© par l’IA. En termes de perception, 82% des consommateurs ne voient pas d’inconvĂ©nient Ă  ce que les marques utilisent l’IA pour gĂ©nĂ©rer du contenu, Ă  condition qu’il semble Ă©crit par un humain. Cependant, 63% prĂ©fĂšrent la transparence quant Ă  l’utilisation de l’IA dans les copies. Cela crĂ©e un dilemme entre dĂ©velopper un contenu IA plus naturel ou divulguer son utilisation, ce qui pourrait rĂ©duire l’engagement et entraĂźner des perceptions nĂ©gatives.

Maintenir la transparence du contenu gĂ©nĂ©rĂ© par l’IA

Des professionnels du secteur estiment que les marques doivent ĂȘtre conscientes de la perception de leur public cible vis-Ă -vis de l’utilisation de l’IA. Kris Kwan, rĂ©dacteur principal chez NoTwo HK, suggĂšre que les marques pourraient illustrer le processus collaboratif entre IA et humains en montrant les versions originales gĂ©nĂ©rĂ©es par l’IA aux cĂŽtĂ©s des versions finales Ă©ditĂ©es par des humains. Venus Leung, rĂ©dactrice principale chez Narrow Door, souligne que l’ouverture et l’honnĂȘtetĂ© sont essentielles pour bĂątir la confiance, et recommande aux marques de signaler l’utilisation de la technologie IA dans leurs copies.

Si la qualitĂ© du contenu gĂ©nĂ©rĂ© par l’IA est satisfaisante, cela peut encourager les clients Ă  avoir confiance et Ă  accepter plus largement la technologie IA grĂące Ă  une expĂ©rience utilisateur positive. Leung ajoute que les marques pourraient mĂȘme utiliser l’originalitĂ© de l’IA comme argument de vente, permettant ainsi au public de percevoir l’IA sous un angle diffĂ©rent. Par exemple, tirer parti de son objectivitĂ©, de son style informatif, ou mĂȘme de son cĂŽtĂ© maladroit pour gĂ©nĂ©rer des perspectives nouvelles et un ton intĂ©ressant.

  Comment faire des recettes de cuisine SEO !

Ajouter une touche humaine

Il n’est pas toujours nĂ©cessaire pour les marques de divulguer l’utilisation de copies gĂ©nĂ©rĂ©es par l’IA aux consommateurs, selon Chungtsz Shun, cofondateur de Durian HK. Avec le temps, seuls les initiĂ©s de l’industrie s’en prĂ©occuperont, tandis que le public ne prĂȘtera pas attention. Ce qui importe pour le public, c’est le caractĂšre engageant du contenu. L’enquĂȘte Bynder rĂ©vĂšle que 26 % des consommateurs trouvent qu’une marque manque de personnalitĂ© si le contenu de son site internet ne comporte pas de touche personnelle. De plus, 25 % et 20 % percevront respectivement la marque comme impersonnelle ou peu fiable si ses posts sur les rĂ©seaux sociaux semblent gĂ©nĂ©rĂ©s par une IA.

Raymon Chin, CCO Innovation pour l’APAC chez VML, explique que cela repose sur la maniĂšre dont les spĂ©cialistes en marketing « façonnent » et « alimentent » une IA pour crĂ©er un « cerveau de marque » sur mesure. Ce cerveau de marque aurait appris de toutes les communications rĂ©ussies de la marque, comprenant la personnalitĂ© nuancĂ©e de la marque. Ensuite, il serait formĂ© pour communiquer avec une certaine personnalitĂ© de marque Ă  diffĂ©rents publics. Par exemple, si c’Ă©tait un « cerveau de marque » Nike, il pourrait dĂ©livrer un message motivant Ă  un joueur de basket masculin ou Ă  une fanatique de tennis fĂ©minine de diffĂ©rentes maniĂšres, mais avec la cohĂ©rence de la mĂȘme personnalitĂ© de marque.

Lorsque l’on parle de personnalisation, tout commence par une « touche humaine » et se termine par une touche humaine. Leung de Narrow Door dĂ©clare que les marques devraient commencer leurs idĂ©es avec un aperçu humain et authentique, puis laisser l’IA faire son travail efficace. Sur la base du rĂ©sultat, les rĂ©dacteurs peuvent intervenir Ă  nouveau et finaliser le tout avec une « touche » humaine, en apportant des touches qui amĂ©liorent les rĂ©sonances.

  Les tendances de l'Ă©criture de blog en 2023: que doit-on savoir ?

L’impact de l’IA sur les emplois dans l’industrie de la rĂ©daction

La technologie IA a transformĂ© le domaine de la rĂ©daction publicitaire, mais cela n’est pas sans consĂ©quences pour les travailleurs humains. Une Ă©tude acadĂ©mique rĂ©cente a rĂ©vĂ©lĂ© que la demande de freelances numĂ©riques dans les domaines de la rĂ©daction et du codage a diminuĂ© de 21 % depuis le lancement de ChatGPT en novembre 2022. Les rĂŽles liĂ©s Ă  la rĂ©daction, au dĂ©veloppement de logiciels et d’applications ont vu une baisse de 21 % des offres d’emploi, tandis que les tĂąches de saisie de donnĂ©es ont diminuĂ© de 13 %.

Les rĂ©dacteurs se tournent de plus en plus vers des rĂŽles d’Ă©dition pour rendre le contenu gĂ©nĂ©rĂ© par l’IA plus humain, s’adaptant ainsi aux nouvelles exigences de l’industrie. Par exemple, un rĂ©dacteur basĂ© au Kentucky a partagĂ© que son travail sur des projets d’Ă©dition IA prenait souvent plus de temps que d’Ă©crire une piĂšce de zĂ©ro, mais Ă©tait moins bien rĂ©munĂ©rĂ©. Une autre rĂ©dactrice a mentionnĂ© que le choix des mots et la grammaire de l’IA semblaient souvent Ă©tranges, nĂ©cessitant des corrections fastidieuses et une vĂ©rification des faits minutieuse.

Vers une nouvelle Úre de créativité

MalgrĂ© les dĂ©fis, certains professionnels de l’industrie voient l’IA comme un outil incroyable. Rebecca Matter, prĂ©sidente de l’American Writers and Artists Institute (AWAI), considĂšre l’IA comme une opportunitĂ© pour les rĂ©dacteurs de s’adapter et d’Ă©voluer. Elle estime que l’IA ouvre un Ă©ventail de nouvelles possibilitĂ©s pour la narration, permettant aux marques de crĂ©er des connexions humaines avec leurs produits tout en explorant de nouvelles voies crĂ©atives.

Kris Kwan de NoTwo HK ajoute que l’IA peut exceller dans la crĂ©ation de contenu Ă  haut volume et de faible valeur ajoutĂ©e, comme les communiquĂ©s de presse ou les newsletters par e-mail. Cependant, pour la publicitĂ© Ă  enjeux Ă©levĂ©s demandant une voix de marque forte et une comprĂ©hension approfondie du public, les rĂ©dacteurs humains restent indispensables.

  Pour la rĂ©daction web en français : RĂ©dacteur offshore ou IA ?

La rĂ©daction publicitaire connaĂźt une transformation majeure avec l’essor de l’IA gĂ©nĂ©rative. Si cette technologie prĂ©sente des dĂ©fis, elle ouvre Ă©galement de nouvelles possibilitĂ©s crĂ©atives. L’important pour les marques est de trouver un Ă©quilibre entre utilisation de l’IA et intervention humaine, afin de crĂ©er des contenus engageants et authentiques. En fin de compte, l’avenir de la rĂ©daction publicitaire rĂ©side dans une collaboration harmonieuse entre l’IA et les rĂ©dacteurs humains, permettant de tirer le meilleur parti des deux mondes.

Retour en haut