Google Bard : décryptage des évolutions majeures du Chatbot de Google

Google, ce n’est pas un simple acteur de la tech. C’est même l’un des mastodontes du web, avec des revenus pharaoniques et des outils utilisés au quotidien par des milliards d’utilisateurs. Pourtant, dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), Google semble avoir été jusqu’à présent un peu en retrait, surtout avec la sortie de son chatbot, Google Bard. Mais tout ceci est sur le point de changer. En effet, le géant de la tech a annoncé le 19 septembre une série de mises à jour majeures pour Bard. Alors, chers lecteurs, découvrons ensemble ce qui nous attend avec Google Bard !

Google Bard : intégration croissante dans l’écosystème Google

La première grande annonce concernant Google Bard est son intégration plus poussée dans l’écosystème Google. Désormais, Bard peut se connecter via des extensions à la majorité des outils Google comme Gmail, Docs, Drive, YouTube, et bien d’autres. Ces améliorations permettront à Bard de combiner des informations de diverses sources pour donner des réponses toujours plus précises et adaptées à nos demandes.

Imaginez un scénario où vous organisez un voyage. Vous posez une question à Bard, qui va se connecter à Google Flights pour vous proposer les meilleurs vols à la date indiquée. Vous pouvez lui demander ensuite de réserver des chambres d’hôtel, de vous montrer ces chambres pour que vous fassiez votre choix, et même de vous proposer des vidéos YouTube liées à votre destination. En somme, Bard devient un véritable assistant IA, capable de vous aider à accomplir une multitude de tâches en toute simplicité.

  Q : une ia à la hauteur d'Amazon ?

Respect de la vie privée : une priorité pour Google

En ces temps où les questions de vie privée et de sécurité sont sur toutes les lèvres, Google se veut rassurant. La firme garantit que notre contenu ne sera pas visible par des humains, que ce soit dans le cadre de la publicité ou pour les évaluateurs qui entraînent le modèle de Bard.

En choisissant d’utiliser des extensions, les données issues de Gmail, Docs ou Drive ne seront pas vues par les évaluateurs. Google s’engage à protéger nos informations personnelles, une annonce qui devrait rassurer les plus soucieux d’entre nous.

Bard : un assistant doté d’une vérification des données en temps réel

Autre nouveauté majeure, Bard est désormais doté d’une fonction de vérification des données en temps réel. Si une information est potentiellement vérifiable, vous verrez apparaître un petit « G ». Un double clic sur cette icône vous permettra de vérifier les réponses données par Bard, une fonctionnalité qui promet de soulager nos craintes face aux éventuelles erreurs de l’IA.

Partage de conversations : une fonctionnalité inédite

Avec Google Bard, il est désormais possible de partager nos conversations. Cette nouvelle fonctionnalité permet à d’autres personnes de poursuivre la discussion à partir de là où nous l’avons laissée. Un moyen innovant de partager des informations et des données, mais aussi de travailler de manière collaborative.

Google Bard : un modèle d’apprentissage amélioré

Dernière annonce, et non des moindres, Google Bard fonctionne désormais sur le modèle d’apprentissage le plus performant de Google, à savoir le LM. Ce modèle a pour particularité de se connecter à internet, ce qui lui permet d’avoir accès à des informations toujours fraîches.

  Google présente Imagen 2, une IA révolutionnaire pour générer des images

Avec cette amélioration, Bard pourra coder de manière plus efficace, passer d’une langue à une autre sans problème, et offrir une multitude d’autres fonctionnalités qui promettent de révolutionner notre utilisation de l’IA.

Conclusion

Google Bard pourrait bien être le premier agent IA dont nous pourrions disposer au sein de nos outils habituels. Avec ces annonces, Google nous promet une révolution dans notre utilisation de ses outils et de l’IA.

On peut regretter que ces améliorations soient pour l’heure réservées aux utilisateurs anglophones. Espérons que Google tiendra sa promesse de les déployer rapidement sur plus de 40 langues. En attendant, nous sommes nombreux à trépigner d’impatience à l’idée de pouvoir tester ces nouvelles fonctionnalités. Alors, Google, qu’attendez-vous pour nous offrir votre révolution IA ?

Retour en haut